Un dimanche à Guanajuato.

Guanajuato. La capitale de l’état du même nom, auquel appartient León, est réputée pour sa beauté. Depuis que nous sommes arrivés, chaque jour, quelqu’un s’exclame : “Quoi, vous êtes pas encore allés à Guanajuato??!”

Du coup, on s’est dit “Ziva, y en a marre, on va Guanajuato ce week-end!”. Alors on y est allé. Et en plus, on a bien choisi notre jour, puisque c’était l’avant-dernier week-end du Cervantino, un festival d’arts qui attire chaque année des gens du monde entier.

Nous avons pris un car (moyen de transport principal ici au Mexique, où le train est quasi absent), un dimanche matin… à 9 heures. “Ça a intérêt à envoyer du pâté.” Arrivée sur place aux alentours de 10 heures, nous posons à peine le pied sur le trottoir qu’un blédard nous saute dessus pour nous proposer une visite guidée privée de la ville pour quelques pesos (“Pas cher! Pas cher!”). Effectivement, il s’avère que ce n’est pas cher, alors on accepte.

Nous voilà partis pour 5 heures en compagnie de Miguel, un guide sorti tout droit d’un clip de reggaeton, qui nous emmène tout d’abord prendre un petit-déjeuner typiquement mexicain, à base de quesadillas et de Coca. Miam. Ensuite, nous partons sur les hauteurs, pour visiter entre autres une fabrique de sucreries très… mexicaines.

Nous nous arrêtons ensuite chez un vendeur de pierres. Pour faire simple, chaque pierre de sa boutique possède un super pouvoir. “Frottez-vous celle-ci sur le front pendant 30 secondes, et votre migraine disparaîtra!”… “Gardez celle-là autour du coup, cela vous apportera amour et harmonie au sein du couple!”… Bref.

Après ça, Miguel nous a dit qu’il nous emmenait au “Museo de la Tortura”. Je me suis dit que “tortura” devait probablement avoir une autre signification que le mot français. Perdu. Nous avons donc pu admirer une magnifique variété d’instruments de torture, et avons participé aux démonstrations… Pour ma part j’ai placé mon pouce dans une sorte d’étau (servant à couper les pouces des voleurs) que le guide a fait semblant de serrer d’un coup. Mon coeur s’est arrêté. Est reparti. S’est arrêté à nouveau. Et est reparti.

Après ce musée un peu glauque mais vraiment cool, le guide a décidé de nous emmener dans quelque chose de beaucoup plus joyeux : le Musée des Momies. Il se trouve qu’ici à Guanajuato, il y a pas mal de momies. C’est super sympa de voir des cadavres à moitié décomposé dans des vitrines! Non, vraiment, c’est spécial, mais l’originalité de la chose fait que tu passes un bon moment, surtout que certaines momies ont des têtes marrantes, l’occasion rêvée de jouer à “Ton père! Ta mère!”. Ce musée a aussi marqué la mort des batteries de nos appareils photo, à quelques minutes d’intervalle.

Avant de nous ramener en centre-ville, Miguel nous a fait passer par un panorama magnifique où l’on voit toute la (petite) ville de Guanajuato, encastrée dans la montagne, les maisons colorées s’empilaient les unes sur les autres.

Arrivés dans le centre à 16h, l’heure de manger. On trouve un restaurant qui semble être le Flunch mexicain (L.O.L.), et on commande une escalope milanaise au brie. Je me fais presque pipi dessus de bonheur. Pleins jusqu’à la gorge, nous repartons en marchant, pour vraiment découvrir le centre-ville, un dimanche de Cervantino. L’occasion de voir des mini-concerts, des spectacles de tout et de rien, beaucoup de monde, de la musique… Pour ceux qui connaissent Lyon, Guanajuato ressemble énormément à la Croix-Rousse. Vraiment padre. Alors que la nuit est tombée et que nous sommes tranquillement posés en terrasse avec une bonne bière, le climat mexicain fait des siennes, et comme chaque jour, la chaleur de la journée fait place au froid de la nuit. L’heure de rentrer.

Quentin

Patrick Sébastien : plus de photos ici

Patrick Sébastien 2 : cette blague, pas vraiment marrante, consiste à remplacer “P.S”. par “Patrick Sébastien”, dont les initiales sont P.S. Ouais, je sais.

5 Responses to “Un dimanche à Guanajuato.”

  1. El Padre de la Santa Muerte dit:

    Pas compris : 16h, l’heure de manger ???!!!

  2. Tonton philou dit:

    Super, ton blog,je me régale a chaque fois, on se croirai dans Tintin au Mexique raconté par Bref …
    Peux tu me rapporter une pierre pour mes migraines, et une pour remplacer mon comprime de viagra que je prend pour pas rouler la nuit et tomber du lit…tu voies …

Commenter