Se faire de la pub.

Je sais pas si ça se fait de se faire de la pub tout seul. Tant pis. Il se trouve que depuis quelques temps, je poste moins sur le blog. Si des gens le lisent encore, ils ont dû s’en rendre compte. Merci à vous. Les raisons sont multiples : tout d’abord, après 6 mois passés sur place, les trucs qu’on trouvait bizarres avant commencent à nous paraître normaux. Pour vous dire, on s’étonne à peine de voir une charrette tirée par deux chevaux au milieu d’un boulevard à 5 voies. Tout fout le camp.

En plus, mine de rien, on travaille. Pendant que certains enchaînent près de 9 heures de cours par semaine, on s’en mange le triple, le tout avec quelques projets de groupe. Des journées qui s’étalent parfois de 8 heures du matin à 22 heures…

Mais bon, la verdad, c’est que j’ai aussi autre chose à écrire. Vous avez dû vous rendre compte que j’aime bien parler de foot, même si ça n’intéresse personne sur ce blog. Du coup, je me suis dit que ce serait cool d’écrire à un endroit où les gens seraient contents de lire des articles sur le foot mexicain et sa palpitante deuxième division. Alors j’ai contacté Sharkfoot. Comme ils sont tous tarés, ils sont tous enthousiastes à l’idée de se voir contées les aventures du Club León, à la recherche d’une montée en D1 depuis plus de 10 ans. En quelques minutes, j’étais devenu “consultant au Mexique”. Et j’ai commencé à écrire. Sur un joueur de 39 ans et presque 100 kilos qui refuse d’arrêter sa carrière, un match raté de Chicharito et Cie, et un vieillard hollandais qui veut redresser un club mythique. Et ce n’est que le début.

Après, ce n’est pas une raison pour virer Los Sanchos de vos favoris. Il y aura du joli jusqu’au bout. Et le bout, c’est le 27 mai, date du (difficile) retour en France. Petit teaser : le Pape vient bientôt à León, je vais visiter la ville de Guadalajara (je suis sûr que vous avez galéré à le prononcer, même en lisant dans votre tête), et en mai, direction New-York et Miami, pour 10 jours de rêve américain, juste avant le (difficile) retour en France. Du coup, ce blog connaît sa date de condamnation à mort : le 27 mai prochain. Ne vous inquiétez pas, il lui reste du temps pour s’y préparer psychologiquement. Et moi aussi.

Quentin

3 Responses to “Se faire de la pub.”

  1. Mami CL dit:

    Merci Quentin!
    Je te suis sur Facebook et te félicite pour le travail fourni!

  2. Siebmanb dit:

    Ce qui serait cool ce serait de finir les articles :) (cf fin de ton article là)

    • lossanchos dit:

      J’avoue gros craquage! je sais pas ce qui s’est passé, je suis pourtant certain d’avoir terminé ma phrase. Problem solved.

Commenter