0

Et sinon…

Et sinon ça va, les cafards ne sont pas trop gros au Mexique. Ça me rappelle ce proverbe mexicain qui dit :

“Quand la femme de ménage ne vient pas depuis 3 semaines, les cafards dansent.”

1

Crise Gastronomique Mondiale – Partie 2

Ecrit par lossanchos dans La vie à la maison

A l’appart’, on peut observer une vraie opposition de style au niveau gastronomique, dont la plus belle illustration est la lutte pour le bac à légumes. Il se trouve que depuis plus de deux ans, j’ai pris l’habitude d’y ranger mes bières. Pouvez-vous imaginer ma surprise quand j’ai vu que leur place était occupée par des… légumes. C’est si triste. Heureusement, au coeur de cette opposition ressort une similarité : le goût pour l’invention de plats. Et encore, cette similarité naît d’une opposition conséquente.

Si, par le plus grand des hasards, Paul Bocuse ou Marc Veyrat sont en train de lire ces lignes, je leur conseillerais de quitter cette page au plus vite. Merci.

Les plats “faits maison”

La tortilla Nutella

C’est devenu très vite un grand classique du petit déjeuner et du goûter mexicain. Très vite préparée, mais également particulièrement bonne, c’est peut-être notre grande trouvaille du séjour.

Préparation : tartiner du Nutella® sur une moitié de tortilla. Replier celle-ci, avant de la faire chauffer dans une poêle, jusqu’à ce que les deux côtés soient bien dorés, ou légèrement brûlés, suivant vos préférences. Déguster chaud.

Conseil d’accompagnement : un verre de chocolat chaud.

.

Les chips « à la mexicaine »

J’ai déjà rapidement abordé le sujet des chips à la mexicaine il y a quelques semaines sur le blog. Il se trouve que cette recette va changer à jamais ma manière de manger les chips.

Préparation : verser des chips dans une assiette (ou un saladier suivant la taille de votre estomac). Les asperger de sauce pimentée, puis de citron.

Conseil de dégustation : devant une bonne série comme Misfits ou How to make it in America. La combinaison chips-sauce piquante-citron-série est en effet devenue un rituel made in Mexico.

.

Les tomates aux nachos

Ce plat est vraiment maëllien, si vous me passez l’expression. Il se trouve que Maëlle, à l’image de la plupart des femmes de cette planète cherche à se donner bonne conscience au niveau de son alimentation. C’est-à-dire que si elle mange gras mexicain le midi, elle compense par une bonne vieille salade le soir. Sauf que parfois, sa salade n’est pas ce qu’il y a de plus sain.

Cet exemple est juste parfait. Après s’être préparé une belle salade de tomates à l’huile, Maëlle s’est rendue qu’il restait des nachos (sorte de chips, très américains) à finir. Habile.

.

Les pâtes carbonara

Pour le coup, ce plat est ce qu’il y a de plus siebmanesque, si vous me passez encore une fois l’expression. Si vous m’avez connu dans ma vie étudiante, vous avez forcément entendu au moins une fois le mot « carbonara ». Il se trouve que c’est à peu près le seul plat que je sais cuisiner, et ça tombe bien parce que j’adore ça.

Préparation des « Carbo Siebman Style » : faire cuire des pâtes. En parallèle, faire revenir un paquet de lardons (optionnel : des oignons) et y ajouter à peu près 1000 kilos de crème. Mélanger jusqu’à ce que la crème devienne marron clair, grâce à la graisse dégagée par les lardons. Ajouter les pâtes à la sauce. Ajouter un (ou deux) jaunes d’œuf, puis du fromage râpé.

Conseil de dégustation : en photo, LE repas symbole de mes années étudiantes. Un saladier de pâtes, du Coca.

.

La quesadilla raclette-jambon fumé.

Si vous suivez le blog, ce nom vous dit déjà quelque chose. Je ne vais donc pas recommencer à vous décrire ce métissage culinaire, mais je vous invite à regarder notre émission de cuisine consacrée à ce plat en cliquant ici : Maïté Tokoto vous régale avec une quesadilla à la raclette de derrière les fagots !

.

.

La tartine aux chips

Autre classique Siebman Style. Le nom parle de lui-même : il s’agit d’un tranche de pain de mie (grillée de préférence), sur laquelle on étend délicatement quelques chips. Ajouter la sauce de votre choix (Sauce 3 fromages sur cette photo, très bon choix).

.

.

Le chile relleno « made in Sanchos »

Quoi de mieux pur accompagner un steak qu’un bon piment fourré au fromage? Des frites peut-être. Et des pâtes. Et du riz. Toujours est-il que je vous ai dit il y a quelques jours dans la première partie, que le « chile relleno » a été une révélation pour Maëlle. Du coup, elle a essayé de le refaire à la maison, avec succès. Il manque la panure, mais le résultat est très satisfaisant…


Quentin

1

Francachela : des pizzas et de l’ingéniosité.

Ecrit par lossanchos dans La vie à la maison

Ils sont forts ces mexicains. Il y a quelques années, j’ai vu une vidéo sur Youtube, où l’on voyait un prototype de boîte à pizza se transformer en quatre assiettes en carton pour déguster ladite pizza. Depuis toutes ces années, j’en ai rêvé, et Francachela l’a finalement fait. Francachela, c’est notre Domino’s à nous. Des pizzas venues directement des cieux (comme les Ferrero Rocher), accompagnées de leur onctueuse sauce chimichurri, cuites à la perfection… Je m’égare. Le numéro de téléphone solidement collé au frigo, Francachela est notre ultime recours lors des soirées “flemme de faire la cuisine”, comme je les appelle. Surtout quand nous rentrons de cours à 22 heures.

Bref, tout ça pour dire que j’ai enfin trouver la boîte de pizza de mes rêves : la partie “couvercle” est en effet séparée en 4 par des pointillés pour la découper en toute simplicité, alors que les rebords de la boîte deviennent les rebords de l’assiette, pour une tenue en toute sérénité. La preuve, en images.

Avant :

Après :

Quentin

1

Super cool !

Ecrit par lossanchos dans La vie à la maison

5

La découverte du jour…

LA QUESADILLA A LA RACLETTE.

Etant donné que nous vivons au Mexique, nous sommes privés de nos petites spécialités françaises.

En marchant sur la Plaza Mayor (le grand centre commercial de la ville), nous avons aperçu une petite boutique nommée “LA EUROPEA”. Par curiosité, nous avons décidé de nous y rendre.

Et là, c’est le drame.

Du vin de partout, du Bordeaux, du Bourgogne, du Chardonnay, du rosé, du blanc, du champagne, de la raclette, de la fondue, du chorizo, du gruyère…bref..DU RÊVE pour tout français. Quentin, ému, a acheté un morceau de raclette…la larme à l’oeil.

En rentrant, nous avons inventé une super recette “franco-mexicaine”, un nouveau concept mélangeant un plat mexicain populaire (les quesadillas) et deux ingrédients que tout bon savoyard apprécie: la raclette et le jambon cru.

Afin de vous donner un petit aperçu, voici une petite vidéo qui vous mettra – j’en suis sûre – l’eau à la bouche. J’espère que vous saurez apprécier les commentaires de beaufs, l’accent du sud et le petit générique. ENJOY!

Maëlle.

Si la vidéo ne fonctionne pas, cliquez ici !

3

France-Bosnie, en direct

Ecrit par lossanchos dans La vie à la maison

Après avoir expérimenté la Ligue 1 en streaming et commentée en arabe, puis après avoir vu l’OL en Ligue des Champions sur le câble américain, avec un différé de 4 heures, j’ai eu la surprise de tomber sur un certain France-Bosnie, sur ESPN, en direct commenté par des mexicains.

A ma grande surprise, les commentateurs mexicains sont plutôt au point sur les noms français. Hormis Yohann Cabaye qui a eu le droit à “Cabayé” pendant 90 minutes et Marvin Martin qui a eu le droit à “Martine”, ils ont été très forts.

Bien sûr, avec les noms bosniens, c’était une autre histoire.

5

“Le soulèvement des machines” (à laver)

Ecrit par lossanchos dans La vie à la maison

Je savais que derrière Terminator se cachait un message profond. J’aurais dû faire plus attention.

En effet, notre machine à laver, après avoir inondé l’appart à trois reprises, est finalement allé plus loin dans sa rébellion…

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle est vicieuse. Elle a parfaitement choisi ses cibles pour toucher en plein coeur : une veste tout juste achetée la veille par Maëlle, mon t-shirt How to make it, introuvable en France (ni au Mexique), et donc, ce pauvre pantalon. C’est pas grave, c’est pas comme si c’était mon pantalon préféré. [touche d'ironie indétectable à l'écrit]

Ce que je vais dire maintenant pourrait choquer certaines personnes. Si vous le souhaitez, je vous autorise à arrêter votre lecture ici.

Dernière chance pour arrêter de lire.

Sale pute.

Cordialement,

Quentin

2

Avis de recherche

Ecrit par lossanchos dans La vie à la maison

Voilà, après un mois de vaines recherches, à demander aux mexicains “¿Dondé puedo encontrar… euh… patafix?”, à leur expliquer que cela ressemblait à du chewing-gum, mais qui ne se mange pas et permet de coller des photos au mur, j’ai fini par en trouver.

Et effectivement, c’était difficile pour eux, parce qu’en fait ici ça s’appelle… Patafix. Putain.

Bref, toujours est-il que j’ai pu accrocher des photos de ma famille et mes amis au-dessus de mon lit. Comme ça, quand je me sens seul, le soir, je prends une tasse de chocolat, m’enroule dans ma couette, et pleure à chaudes larmes pendant des heures, en songeant à mon passé, si loin, si proche… Je me dévoile peut-être un peu trop.

Enfin, si j’écris ses quelques lignes, c’est parce que j’ai constaté que mes photos représentent non seulement mes parents, mon frère, mes amis, mais aussi cet homme :

Qui es-tu? Pourquoi es-tu sur cette photo de mon frère et moi? Tant de questions sans réponses.

Alors, toi, vieil homme de Times Square, si un jour le hasard t’amène sur ce blog, sache que tous les soirs, je pense à toi avant de m’endormir. Bisous.

Quentin

2

Le chien des voisins

Ecrit par lossanchos dans La vie à la maison

Nous l’avons rencontré hier soir, par hasard. Alors que l’on nettoyait le balcon, il nous fixait de son air dangereux (ou stupide?).

Pour faire simple, il nous a fait notre soirée. C’est à coup sûr le chien le plus horrible que j’ai jamais vu.

Après avoir passé plusieurs minutes à imiter des chats pour le faire aboyer (On a 20 ans, pourquoi?), on a finalement décidé de rentrer, pleurant de rire. Pendant 30 minutes, il a continué à aboyer, seul dans le crépuscule mexicain. Sa stupidité me tue autant que sa gueule.

Pour le plaisir des yeux, voici sa face de rat :

Désolé pour la qualité de la photo, je riais trop pour faire la mise au point…

3

La Ligue 1 en direct… et en arabe.

Ecrit par lossanchos dans La vie à la maison, Les vidéos

Même en voyage au Mexique, je ne pouvais me résoudre à rater la Ligue 1. Et si j’ai de bonnes chances de voir quelques affiches de Ligue des Champions sur la télé américaine, j’avais à peu près – 10000% de chances de trouver un Dijon-Lyon sur le câble mexicain.

Alors, j’ai choisi l’option illégale streaming.

En toute objectivité, les commentaires étaient meilleurs que ceux de Christian Jeanpierre et Bixente Lizarazu.

Malheureusement, la Ligue de Foot Professionnel a supprimé ma vidéo, qui représentait une menace internationale quant au respect des droits TV. Ne vous inquiétez pas, je me suis arrangé avec le FBI et Interpol, les poursuites ont été abandonnées.

Crédits photo : OLWEB.fr