0

Université française vs. Université mexicaine – Round 7

Ecrit par lossanchos dans Universidad de León

.

En France, en cours de médias, on apprend l’histoire des médias.

Ici, au Mexique, on réalise une interview d’un animateur radio, dans un vrai studio d’enregistrement.

Le Mexique a vraiment quelque chose en plus.

0

Université française vs. Université mexicaine – Round 6

Ecrit par lossanchos dans Universidad de León

.

En France, si tu portes ta casquette dans un couloir, on te demande poliment de l’enlever, si on ne te la confisque pas.

Au Mexique, alors que je portais ma casquette dans un couloir, mon prof m’a lancé : “Oh yes, qué gorra homie!”

Traduction : “Oh yeah, cool ta casquette mon gars !”

Le Mexique a vraiment quelque chose en plus.

4

Sous les feux des projecteurs…

Ecrit par lossanchos dans Universidad de León

Il y a quelques jours, les étudiants étrangers de l’Université (c’est-à-dire nous) ont été invités à un petit-déjeuner en compagnie du recteur de l’Université. Ce que nous ne savions, c’est qu’il viendrait accompagner de deux étudiants, eux-mêmes accompagnés d’une caméra, un micro et un appareil photo.

Le résultat de ce cocktail est sans appel : nous voilà sur la page d’accueil du site internet de l’Université, avec un joli reportage qui nous est consacré.

Pour voir le reportage portant le nom très original de “Bienvenidos alumnos internacionales”, cliquez ici, puis sur la flèche blanche. Franchement, pas de pression.

Si le reportage n’est plus sur la page d’accueil, bon courage pour le trouver ! Bisous

Quentin

0

Cette blague qu’est le “Sentido de la vida”

Ecrit par lossanchos dans Universidad de León

J’ai décidé de vous faire partager la passion qui entoure le cours de “Sentido de la vida”. Et pour cela quoi de mieux que de vous montrer la seule feuille constituant mon cours, plus de cinq de semaines après le début des cours, et même après le premier examen. En effet, si nous écrivons si peu, c’est que nos heures sont consacrées à “dévorer” notre livre “Desarrollo humano integral” (“Développement humain intégral”).

Avant de commencer, est-il utile de préciser que notre prof porte un bouc, des cheveux long tirés en arrière en chignon et une longue veste en cuir qui fait qu’il a l’air sorti tout droit de Matrix? Non, je ne crois pas, mais maintenant que c’est écrit, c’est écrit.

Voici donc de quoi il retourne :

Pour faire court, le “sens de la vie” (correspondant au passé) s’oppose au “sens pour la vie” (correspondant au… futur).

Habile

Dans le sens de la vie, nous retrouvons quatre catégories, quatre verbes dictant notre vie :

  • VIVRE : principe vital personnel.
  • ÊTRE : nous sommes le composé Corps (Sensitivité) Âme (Sensibilité) Esprit (Rationnalité des pensées)
  • EXISTER : Avoir conscience de notre propre existence dans l’univers, le monde, la société.
  • ÊTRE : [2ème sens du verbe être] Occuper un lieu dans l’espace durant un certain temps.

Habile, Bill

Dans le sens pour la vie, nous ne pouvons pas ne pas nous poser (??) les questions suivantes :

  • Jusqu’où vais-je?
  • Que souhaite-je obtenir de moi-même?
  • Que ferais-je de ce que je suis?
  • Comment participer dans ce monde?
  • COMMENT ME TRANSCENDER?
  • Qu’obtiendrais-je avec mes capacités et habiletés, mes connaissances et mon apprentissage, avec ma profession, mes opportunités et probabilités, etc.

Papa?

Bon, avant que vous ne commenciez à nous plaindre, je vous arrête. Pour tout vous avouer, on nous avait prévenu que le partiel serait composé d’une seule et unique question du genre “Qu’est-ce que l’amour?”… ce qui n’a pas été le cas.

Nous avons donc eu droit à un bon partiel de cours en bonne et due forme (?!), composé de cinq questions :

  1. Qu’est ce que le sens de la vie?
  2. Qu’est ce que le sens pour la vie?
  3. Explique pourquoi il est nécessaire d’avoir un plan de vie?
  4. Explique comment se déroule la génèse biologique humaine. (Ah oui, parce qu’on a aussi regardé un documentaire de 55 minutes sur : Comment fait-on les bébés.)
  5. Dessine comment tu seras dans le futur professionnel de ton existence.

Fiston?

En répondant à côté des questions 1 et 2, puis en décrivant comment faire les bébés avec un vocabulaire d’enfants de 5 ans, nous avons tout de même réussi à sauver les meubles, en obtenant la note de… 10/10.

A vrai dire, je n’ai pas de chute pour cet article.

Quentin

1

Et sinon…

Ecrit par lossanchos dans Les "Et sinon...", Universidad de León

Et sinon, aujourd’hui, la fin du cours de “communication organisationnelle” a été annoncée par ça :

Sonnerie made in León

3

Université française vs. Université mexicaine – Round 5

Ecrit par lossanchos dans Universidad de León

En France, en cours de médias, on étudie l’histoire de la radio, ses forces et faiblesses face aux autres médias.

Au Mexique, on éteint la lumière et on écoute des chansons d’amour.

Le Mexique a vraiment quelque chose en plus.

0

Université française vs. Université mexicaine – Round 4

Ecrit par lossanchos dans Universidad de León

En France, la chose la plus personnelle qu’on puisse demander à un prof est :

“Monsieur, vous mettez un point bonus pour la présentation ?”

Au Mexique, c’est plutôt :

“Quand t’étais jeune t’étais dans un bande ?! Une bande de gangsta’ ?!”

Le Mexique a vraiment quelque chose en plus.

0

Vu devant la fac…

Ecrit par lossanchos dans Universidad de León

Quand on vous dit que c’est High School Musical ici…

Si la vidéo ne fonctionne pas, cliquez ici.

0

Université française vs. Université mexicaine – Round 3

Ecrit par lossanchos dans Universidad de León

En France, en cours de philosophie, le prof nous apprend en général “le moi, le surmoi et le ça” chez Sigmund Freud.

Au Mexique, on y apprend où trouver la meilleure tequila et les meilleures pièces de viande.

Le Mexique a vraiment quelque chose en plus.

0

Université française vs. Université mexicaine – Round 2

Ecrit par lossanchos dans Universidad de León

En France, les professeurs et les élèves se disent : “Bonjour”. Au Mexique, ils se tchekent.

Un peu comme ça: TCHECK

Le Mexique a vraiment quelque chose en plus.