2

L’interrogation du jour

Ecrit par lossanchos dans Les petits plaisirs du jour

Comment un pays tout entier peut-il cautionner cette pilosité faciale?!

Ah, et au fait. Sancho Lista, Article 9.

Quentin

2

Le surnom du jour

Ecrit par lossanchos dans Les petits plaisirs du jour

Ici, beaucoup de gens m’appellent El Güero (prononcez gwéro). Autrement dit, “Le Blanc”. En particulier de parfaits inconnus : serveurs, vendeurs, etc.

Du coup, je me sens un peu comme ce mec :

Quentin

0

La stat’ du jour

Ecrit par lossanchos dans Les petits plaisirs du jour

47”

C’est la durée (à peu près) exacte (“à peu près exacte”… tiens tiens) du partiel le plus rapide de l’histoire. Si rapide qu’il était terminé avant que le prof n’ait fini de l’expliquer. Souvent, on nous donne des mots, que l’on doit définir. Cette fois-ci… c’était le contraire. Cinq définitions, cela fait donc cinq mots à écrire.

Finalement, la seule chose plus rapide que répondre à ce partiel fut de le corriger. Au final, un 10/10 pour les 3/4 de la classe. Mexican style.

Quentin

1

L’objet du jour

Ecrit par lossanchos dans Les petits plaisirs du jour

Du marketing comme on l’aime !

Comment ont-ils deviné ?

Traduction : Pour (que tu ne cuisines pas) emporter

Quentin

3

L’achat du jour.

Ecrit par lossanchos dans Les petits plaisirs du jour

Une boîte de Frosties. Habile. Pourquoi un achat si banal se retrouve-t-il dans la catégorie si prestigieuse des “achats du jour”, aux côtés d’un t-shirt Chuck Norris et d’un maillot de Chicharito, entre autres ? Tout simplement parce que je n’avais pas besoin de faire cet achat. Pourquoi donc? Pour ça :

Une putain de cuillère-laser!! Alors certes, j’ai 20 ans, mais… c’est une PUTAIN DE CUILLÈRE LASER!!

Ah, le marketing…

Quentin

0

La citation du jour

Ecrit par lossanchos dans Les petits plaisirs du jour

La femme qui travaille est une niche sur le marché mexicain.”

Représentative de certains côtés de la société mexicaine, cette phrase est signée par notre prof de “comportement du consommateur”.

Quentin

1

L’achat du jour

Ecrit par lossanchos dans Les petits plaisirs du jour

Un briquet. Eh non, je n’ai pas commencé à fumer. Loin s’en faut. Mais si j’ai appris une chose au Mexique, c’est que la moustache, c’est la lose c’est la classe d’ouvrir une bière avec un briquet. Surtout quand on arrive à faire péter la capsule comme un bouchon de champagne.

On m’a même dit qu’ici, un bon mexicain qui se respecte, “bien cabrón” comme ils disent, doit savoir ouvrir sa bière avec quoi que ce soit. Briquet, clés, rebord de table… On m’a même raconté l’anecdote d’un mec certain de pouvoir ouvrir sa bière avec son oeil. Résultat des courses : une arcade arrachée… mais une capsule décapsulée. Si vous me passez l’expression. Cabrón.

Alors on m’a appris. Et maintenant j’ai acheté un briquet pour la première fois de ma vie. Résultat en live en juin prochain pour mes amis français.

Quentin

0

La voiture de sport du jour.

Ecrit par lossanchos dans Les petits plaisirs du jour

Très vite, on s’est rendus compte qu’ici, le contrôle technique ne devait pas être une priorité gouvernementale. Que les mexicains conduisent bizarrement, c’est une chose, l’état de leur voiture, c’en est une autre. Un jour, je suis monté dans un taxi dont la banquette arrière avait disparu. Parfois, il manque des bouts de pare-chocs, mangés par la rouille. Et hier, on est tombés sur ça :

Quentin

3

L’expression du jour.

Ecrit par lossanchos dans Les petits plaisirs du jour

“No mames!”

Au risque de me répéter, celle-ci est probablement l’expression la plus utilisée par le mexicain moyen, et pour cause. “No mames!” permet d’expresser diverses émotions, notamment les plus “vives” : la surprise, l’énervement, la joie intense.

Il est difficile de trouver une expression similaire à cette expression en français, puisque pour moi, nous avons plusieurs expressions, en fonction de l’émotion, mais pas une seule expression générique comme celle-ci. Dans le cas de la surprise, elle pourrait correspondre à “Tu déconnes?!“, par exemple. D’autant plus difficile que la traduction littérale de “No mames!” est “Ne suce pas!“.

Il est à noter que, à l’image de certaines expressions vulgaires françaises, une petite soeur, moins vulgaire est née. En effet, “No manches!” est à “No mames!” ce que “Purée!” est à “Putain!“.

Quelques exemples en situation réelle :

1. La surprise

- Luke… Je suis ton père.

- No mames !!!

2. L’énervement

- Monsieur, en fait nous ne vendons pas de Coca, je vous ai donc amené un Pepsi.

- No mames !!!

3. La joie intense

- Maëlle, l’OM vient de mettre 3-0 au PSG !

- No mames !!!

Quentin

0

L’achat blasant (mais appréciable) du jour.

Lorsque l’on m’a confirmé mon départ au Mexique, l’une de mes premières pensées a été : “Mon premier achat sur place sera un ventilateur, je vais crever de chaud!”. J’étais tellement naïf. Je n’ai jamais acheté de ventilateur, en grande partie grâce à notre appartement qui a la surprenante qualité de toujours rester frais lorsque dehors tout est en train de fondre (sauf les bouteilles de Perrier).

Mais aujourd’hui, la blague a été poussée bien plus loin. En effet, dans la nuit de samedi à dimanche, l’hiver s’est soudainement souvenu qu’il lui restait pas mal de RTT à prendre, et il a vite choisi sa destination : León, au Mexique. Du coup, “action/réaction”, voici l’achat du jour :

Quentin